assurance pour chat - conditions que son chat soit assurable

Avoir un chat, c’est la garantie d’un petit moment de douceur et de plaisir chaque jour. Que du bonheur de le voir nous réveiller le matin avec sa toute petite voix. C’est également plus délassant de les voir courir vers nous pour un pur moment de câlin… Un chat est bien plus qu’un simple animal de compagnie, et est même considéré comme un véritable membre de la famille. Mais même si un chat est un animal plutôt autonome, il aura toujours besoin de nos petits soins, surtout quand il tombe malade.

C’est sur ce point que les choses commencent à se corser pour les propriétaires de chat. Le frais du véto, ce n’est pas une petite affaire ! Heureusement, pour pallier cela, il existe de nos jours des mutuelles ou assurances pour chat auxquelles les propriétaires peuvent souscrire. Vous avez un, deux, trois… chats que vous affectionnez depuis des années ? Vous venez de vous offrir un petit félin ? Ce focus sur l’assurance pour chat vous sera d’une grande utilité !

Qu’est-ce qu’une assurance pour chat ?

assurance pour chat - imageD’une part, il existe une multitude d’accidents dont votre chat peut être victime : griffes cassées, rhumes, intoxications, fractures des pattes… Ce sont des situations qui vous obligeront à l’emmener chez le vétérinaire. D’autre part, même si votre chat est encore au top de sa forme, il y a aussi les autres soins qu’il faut qu’on lui administre : vaccins, vermifuges, antiparasitaires… Ce sont encore des raisons pour aller chez le vétérinaire.

Or, comme nous l’avons déjà évoqué précédemment, le véto est strictement chair !
L’assurance pour chat est justement la solution pour ne pas être trop surpris ou pénalisé par rapport à cette dépense.

Pour votre part, vous devez verser une somme mensuelle à votre assureur. Pour sa part, il prendra en charge les 50 % ou la totalité des soins après votre passage chez le véto.

Quel type d’assurance pour chat choisir ?

Chaque compagnie d’assurance pour chat peut avoir ses formules spécialisées, mais on peut les généraliser sur trois types :

Quelle que soit la formule que vous désirez adopter pour la mutuelle de votre chat, la première des choses à faire est de bien vous renseigner avec l’organisme de votre choix, afin de ne pas être au surpris au moment voulu.

Quelles sont les conditions que son chat soit assurable ?

Quelques conditions sont à remplir pour que les assureurs acceptent l’adhésion de votre chat. Tout d’abord, il faut que ce dernier soit tatoué ou muni d’une puce. Ensuite, la compagnie d’assurance vous exigera un bilan de santé de votre compagnon à quatre pattes. Cela est pour attester qu’il n’est pas déjà atteint d’une quelconque maladie, que l’assureur devra rembourser aussitôt. D’ailleurs, pendant une période définie (l’ordre de quelques semaines ou quelques mois), vous serez sous le délai de carence. Cela veut dire que tous les soins vétérinaires pendant ce laps de temps seront à votre charge.

Aussi, si vous voulez assurer les portées de votre maman chat, l’assureur ne les acceptera pas avant trois mois, qui est la période de sevrage. Parallèlement, si votre chat a plus de 7 ou 8 ans, sachez tout de même qu’il sera un peu difficile de trouver une compagnie d’assurance qui va accepter votre demande de souscription.

Un dernier détail qu’il faut savoir : l’assureur définit un plafond de remboursement à ne pas franchir pour une année. Le montant dépend de votre compagnie, mais il varie plus ou moins entre 1000 et 2000 euros. N’ayez crainte ! Il est peu probable, et on le souhaite même que votre petit félin n’aura pas de graves accidents qui exigeront un traitement intensif de ce prix.

assurance pour chat - Avantages

Avantages

Quand les chats tombent malades, leur proprio attend toujours que la situation soit plus sérieuse pour courir chez le véto. Cela peut se comprendre avec cette vie qui est déjà assez onéreuse pour beaucoup ! Après tout, comment peut-on se permettre de dépenser des centaines d’euros, si on pense que la situation est encore à notre portée ? Et tant mieux si les petits félins guérissent ! Par contre, comme on ne maîtrise logiquement rien, il se peut que ces derniers en paient le prix.

Quelle est alors la place de l’assurance pour chat dans cette situation ? Premièrement, elle permet aux propriétaires de ne plus réfléchir à deux fois pour offrir à leur animal de compagnie les soins qu’il mérite. À commencer par les traitements les plus petits, jusqu’aux interventions les plus colossales, mais également les soins préventifs.

De plus, les propriétaires pourront enfin aller chez le véto de leur choix sans contrainte de budget ou d’aucun autre paramètre. Donc, avec une assurance pour chat, vous pourrez enfin emmener votre chat dans le grand cabinet vétérinaire que vous pensez ne jamais frôler les pieds auparavant.

Ensuite, comme pour le cas de notre propre assurance santé, l’assurance pour chat nous soulage financièrement en cas de problème de santé imprévu. D’ailleurs, comment peut-on prédire que notre chat va se blesser et se fracturer les pattes à une telle date ou un tel jour ?

Saviez-vous que le frais des soins notamment le traitement et l’hospitalisation pour ce genre d’accident dépasse les 1.000 euros ? À moins qu’on soit riche, il est quasiment impossible de trouver cette somme à un moment donné. Pourtant, en versant un petit somme chaque mois, ces soins seront remboursés en partie ou même en intégralité.

Inconvénients

Cette somme à verser mensuellement peut toutefois devenir un grand fardeau pour ceux qui ont déjà un salaire modeste ; surtout quand on pense que le chat ne va pas tomber malade les jours ou même les mois à venir.

D’ailleurs, outre les deux ou trois petits soins préventifs, il se peut que votre chat n’ait pas du tout besoin d’aller chez le vétérinaire pendant toute une année, voire même plus.

Comptez maintenant le total de l’argent cotisé qui n’aurait finalement pas servi. Pour cet inconvénient, il n’y a pas vraiment de mesure palliative. Seul votre amour pour votre compagnon à quatre pattes tranchera !

Le second inconvénient est lié à votre compagnie d’assurance elle-même. Quand on dit « assurance », le mot « arnaque » n’est jamais loin. Beaucoup ont déjà vécu la mauvaise expérience. Au début, ces faux assureurs vous charmeront avec les promesses ainsi que de jolis contrats signés en bonne et due forme.

Or, dès qu’il s’agit de rembourser les soins de votre félin, soit ils ne répondront pas présents tout simplement, soit ils vont vous demander des tonnes de documents pour vous décourager ou trouver l’aiguille dans la botte de foin pour ne pas payer.

Pour éviter ce problème, l’idéal est de choisir des assureurs spécialisés qui ont déjà des années d’expérience dans le domaine, ou tout simplement de demander conseil à votre vétérinaire.

Et n’oublie pas de jeter un coup d’œil sur les forums les animaux de compagnie et leur assurance. Des noms d’arnaqueurs à éviter s’y trouvent forcément.

Qu’est-ce qu’un comparateur d’assurance pour chat ?

Face aux tarifs variables et aux différents assureurs qui œuvrent dans le domaine, comparer les prestations est devenu incontournable ! Pour ce faire, il existe actuellement des outils comparateurs d’assurance pour animaux domestiques, disponibles en ligne ou via les applications mobiles.

Un comparateur d’assurance permet de trouver le prestataire qui correspond le mieux à votre budget, mais surtout au profil de votre félin. Une fois connectée, vous devez remplir tous les champs concernant votre chat (tatoué ou pucé, mâle ou femelle, race, date de naissance…) ainsi que toutes informations vous-même (noms et contact). Après cela, vous n’aurez juste qu’à lancer l’opération, et vous aurez en quelques secondes une longue liste de compagnie à choisir. Cet outil est disponible gratuitement en ligne, mais si vous voulez des réponses plus spécialisées et approfondies, vous pouvez tout de même choisir la formule payante.

PrincipeCritères

Quand vous partez chez le vétérinaire, n’oubliez pas d’apporter le formulaire de soin de votre assureur. Généralement, cette dernière est téléchargeable sur le site de votre assureur. Remplissez la partie qui vous concerne et qui concerne votre chat ; puis faites remplir le reste par le médecin. À la fin de la consultation et les traitements, les frais seront d’abord à votre charge. Mais n’oubliez pas de demander l’ordonnance et la facture strictement détaillées de toutes les opérations.

Ce sont tous ces documents que vous devez remettre à l’assureur. Si tout est en règle, vous recevrez le remboursement partiel ou total de la facture. Cette opération peut être rapide ou lente, selon le prestataire. C’est un détail à discuter avant la signature de votre contrat !

Vous êtes décidés à assurer votre chat ? Vous avez étudié à peu près votre budget ? Vous êtes passés au comparateur et vous avez repéré un prestataire ? Très bien. Mais avant de vous lancer vers la signature finale du contrat, quelques points très importants doivent être revus en détail. En discutant avec l’agent du cabinet d’assurance, renseignez-vous scrupuleusement sur le pourcentage de remboursement (50, 80, 90 ou 100), les soins assurés, le délai de carence de démarrages, la somme à payer chaque mois, les médicaments remboursés… Cela est important pour éviter les conflits futurs.

Un petit focus sur le montant de la cotisation

assurance pour chat - petit focus sur le montant de la cotisationIl est à savoir que deux propriétaires de chats souscrivant à la même assurance et choisissant la même formule ne payeront pas la même somme mensuelle. En effet, chaque chat est différent et les particularités sont prises en compte.

Commençons par la race. Rien qu’en France, il existe plus d’une soixantaine de races de félins domestiques, et certaines de ces races sont plus fragiles que d’autres. Il est donc logique que ce point tranche sur le montant de la cotisation mensuelle. Puis, en connaissant la sensibilité de votre animal domestique, vous-même allez savoir comment bien s’en occuper. Ensuite, il y a l’âge. Il n’y a pas plus idéal que d’assurer votre chat tant qu’il est jeune !

D’ailleurs, c’est à cet âge qu’il doit avoir plus de soins et de traitements afin d’assurer sa longévité. De plus, les assureurs trouvent rarement de blocage pour la demande de souscription des jeunes chats. Par contre, si votre compagnon à quatre pattes commence à prendre de l’âge, les assurances vont hésiter ou même refuser votre demande.

Et si finalement elles acceptent, elles exigeront des cotisations mensuelles plus élevées. Les plus vieux chats sont en effet plus sujets aux maladies et divers problèmes liés à l’âge.
Mais en bref, quel que soit la race ou l’âge de votre félin, puisqu’il est un membre à part entière de votre famille. Une assurance est la meilleure des preuves d’amour que vous pouvez lui offrir !